FAM Nouvion-en-Ponthieu

Le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM)

Sous la double compétence du Conseil Départemental de la Somme (hébergement) et de l’Agence Régionale de Santé (soins), l’établissement propose de répondre aux objectifs du schéma d’organisation sociale et médico-sociale (volet handicap) par “l’accueil, l’accompagnement et la prise en charge de personnes lourdement handicapées nécessitant une prise en charge particulière”, soit 24 places pour adultes à partir de 20 ans, dont le domicile familial se situe dans le département de la Somme, et présentant des troubles autistiques ou des troubles envahissants du développement.

Salle de restauration
Chambre

Le FAM fonctionne toute l’année.

Pour les personnes accueillies, et qui bénéficient d’une décision d’orientation par la CDAPH, les objectifs poursuivis sont les suivants :

  • Répondre aux besoins essentiels.
  • Maintenir, développer les acquis de chacun, rechercher un épanouissement individuel par un accompagnement médico-social et éducatif, un rythme de vie adapté et l’exercice d’activités personnalisées non productives.
  • Contribuer à soulager et accompagner les familles.
  • Renforcer l’autonomie de la personne.

Des prises en charge individualisées sont proposées par l’équipe pluridisciplinaire, notamment dans le domaine de l’ergothérapie et de la musicothérapie.

La mise en place de repères visuels (pictogrammes, affichages attractifs et significatifs, couleurs) a été nécessaire au regard des problématiques des résidents.

Les modalités de participation financière des bénéficiaires sont définies par décret dans le Code de l’Action Sociale et des Familles (CASF).

Le Foyer d’Accueil Médicalisé de Jour (FAMJ)

Rattaché au Foyer d’Accueil Médicalisé de Nouvion, et sous la seule compétence de l’Agence Régionale de Santé, la zone de recrutement de la population accueillie s’étend aux cantons limitrophes.

Les personnes accueillies présentent les mêmes caractéristiques que les résidents du Foyer d’Accueil Médicalisé.

L’accueil se fait uniquement en journée et de manière séquentielle (une à plusieurs journées par semaine). Il est proposé :

aux personnes sans solution, et qui vivent dans leur famille,
aux personnes nécessitant une observation ou une préparation préalablement à une entrée en établissement, vivant soit en famille, soit en famille d’accueil.

Hormis l’intérêt de “soulager” les proches et “faire patienter”, cette formule “de répit” offre d’autres avantages, à savoir :

  • Apporter l’accompagnement nécessaire.
  • Maintenir les acquis et le niveau d’autonomie, voire l’augmenter.
  • Permettre le repérage progressif des potentialités d’adaptation et d’intégration.
  • Développer l’inclusion en favorisant les contacts avec le monde extérieur.
  • Assurer la transition entre le milieu familial et l’accueil définitif en établissement fonctionnant sur le mode de l’internat.

Aucune contribution financière n’est demandée à la personne en situation de handicap, si ce n’est une participation occasionnelle au financement de certaines activités.