Orientation

Enseignement – Éducation Spécialisée

Les établissements et services pour les enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de handicap :

  • IME
  • Section Autistes
  • Section Polyhandicapés
  • Internat
  • SESSAD

Les Instituts Médico-Éducatifs (IME) accueillent en internat ou en externat des enfants, des adolescents et des jeunes adultes déficients intellectuels.

Ils comprennent :

  • une SEES (Section d’Éducation et d’Enseignements Spécialisés) pour les enfants de 6 à 14 ans, assurant les apprentissages scolaires, le développement de la personnalité et la socialisation des enfants,
  • une SIPFP (Section d’Initiation et de Première Formation Professionnelle) pour les adolescents et les jeunes adultes de 14 à 20 ans, proposant des apprentissages visant à permettre l’autonomie personnelle, professionnelle et sociale.

Certains IME disposent de sections spécialisées adaptées à l’accueil et l’accompagnement de jeunes autistes ou polyhandicapés.

Les IME assurent une éducation adaptée et un accompagnement médico-social aux enfants handicapés. Les équipes de ces établissements mettent donc en œuvre un accompagnement global tendant à favoriser l’inclusion dans les différents domaines de la vie, de la formation générale et professionnelle.

Les SESSAD (Service d’Éducation Spécialisée et de Soins à Domicile) accompagnent les enfants, adolescents et jeunes adultes de 0 à 20 ans présentant une déficience intellectuelle avec ou sans troubles envahissant du développement. Ils permettent de maintenir l’inclusion scolaire.

La mission du service est orientée vers le soutien à une scolarisation en milieu ordinaire et à l’acquisition de l’autonomie comportant l’ensemble des moyens médicaux, paramédicaux, psychosociaux, éducatifs et pédagogiques adaptés.

La famille élargie est impliquée dans l’accompagnement de l’enfant.

Travail protégé et adapté

L’orientation professionnelle d’une personne handicapée, vise pour la MDPH, à définir le milieu de travail dans lequel elle pourra exercer une activité adaptée à ses capacités.

La dimension professionnelle doit être partie intégrante de l’approche globale de la personne handicapée et constituer chaque fois que possible, un des aspects des réponses proposées à son projet de vie. L’orientation professionnelle, est prononcée par la CDAPH. Elle implique nécessairement une reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH).

Remarque : La mise en œuvre de cette orientation relève du libre choix de la personne. Une orientation vers le milieu protégé n’interdit pas de rechercher un emploi en milieu ordinaire.

Le milieu ordinaire de travail

Les entreprises ordinaires et la fonction publique :

Les entreprises ordinaires, sont des entreprises qui ne présentent aucune spécificité vis-à-vis des personnes handicapées.

Elles sont soumises à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés dès lors qu’elles emploient 20 salariés ou plus. Ces entreprises, peuvent bénéficier de certaines aides pour favoriser le recrutement et aider au maintien des personnes handicapées dans l’entreprise. Les employeurs publics font aussi partie de cette catégorie d’employeurs “ordinaires”. Également, soumis à l’obligation d’emploi, ils disposent du FIPHFP pour obtenir des aides visant à favoriser l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés.

Les entreprises adaptées :

Ces entreprises emploient des personnes handicapées.
Les entreprises adaptées sont des entreprises appartenant au milieu ordinaire de travail dont l’effectif doit être composé d’au moins 80% de personnes handicapées, bénéficiant d’une orientation vers le milieu ordinaire de travail.

Le milieu protégé

Les Établissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) :

Les ESAT sont des établissements et services médico-sociaux chargés de fournir du travail à des personnes handicapées dont la CDAPH a reconnu que les capacités de travail ne leur permettent momentanément ou durablement, à temps plein ou partiel, ni de travailler dans une entreprise ordinaire, une entreprise adaptée ou exercer une profession indépendante.

Les ESAT accueillent :

  • des personnes handicapées dont la capacité de travail est inférieure à 1/3 de la capacité de travail d’un travailleur non handicapé
  • des personnes dont la capacité de travail est supérieure ou égale à 1/3 mais qui ont besoin d’un soutien médical, éducatif, social ou psychologique qui ne peut être satisfait sur le marché du travail.

En plus d’activités professionnelles, les ESAT, fournissent un soutien médico-social et éducatif aux personnes handicapées en vue de favoriser leur épanouissement personnel et social.

Habitat et Vie Sociale

Le pôle Habitat et Vie Sociale regroupe les foyers, accueils de jour, logements adaptés et le Service d’Accompagnement à la Vie Sociale.

Les Foyers de Vie organisent des activités de type occupationnel autour de la vie quotidienne et des intérêts des personnes accueillies. Ils apportent une réponse adaptée aux besoins et au rythme de la personne, en termes de socialisation, d’épanouissement et de soins. Ils aident la personne handicapée à utiliser ses capacités de façon optimale en proposant des activités de soutien autour des intérêts de la personne et de la vie quotidienne.

Les missions des Services d’Accueil de Jour sont identiques à celle des foyers de vie mais sans l’hébergement et sur un mode d’accueil en journée.

Les personnes accueillies en SAJ bénéficient d’activités de développement et d’entretien de leurs acquis sans pour autant se livrer à une activité à caractère professionnelle comme en ESAT ou d’une surveillance médicale accrue.

Le SAJ apporte une qualité de vie, d’épanouissement à travers des activités d’éveil, artistiques, domestiques, sportives ou auprès des animaux, par un accompagnement particulier.

Les Foyers d’Hébergement ont été développés dans le but principal d’accueillir des personnes en situation de handicap travaillant en ESAT. Vivre en foyer, aide la personne à nouer des liens, à intégrer des règles de vie collective et, par la même, à acquérir davantage d’autonomie.

Ce lieu de vie accueille des travailleurs d’ESAT, hors de leur temps de travail tout au long de l’année.

L’accompagnement vise à optimiser les capacités des résidents dans les actes de la vie quotidienne, les loisirs, les vacances, le sport et les relations sociales. Il prépare parfois à une vie en milieu ordinaire sans accompagnement.

Le Service d’Accompagnement la Vie Sociale (SAVS) est un service qui propose des modes de prise en charge diversifiés selon chaque situation. Ce service, financé par le Conseil Départemental, a vocation à contribuer à la réalisation du projet de vie de la personne adulte handicapée, y compris celle ayant la qualité de travailleur handicapé.

Pour ce faire, le service doit proposer à la personne un accompagnement adapté favorisant le maintien ou la restauration de ses liens familiaux, sociaux, scolaires universitaires ou professionnels et lui faciliter l’accès à l’ensemble des services offerts par la collectivité. L’accompagnement que le SAVS délivre, défini par la CDAPH, peut être permanent, temporaire ou séquentiel.

Le SAVS prend en charge la personne dans des proportions adapté à ses besoins. Ce peut être une assistance ou un accompagnement pour tout ou partie des actes essentiels de son existence, un accompagnement social en milieu ouvert ou un apprentissage à l’autonomie. Ainsi offre-t-il une série de prestations parmi lesquelles l’assistance, le suivi éducatif et psychologique, ou encore l’aide dans la réalisation des actes quotidiens et l’accomplissement des activités de la vie domestique et sociale.

L’ensemble de ces prestations peut être réalisé en milieu ordinaire ou protégé, à domicile, sur les lieux ou s’exercent les activités sociales ou professionnelles de la personne handicapée, uo le cas échéant, dans les locaux même de ces services.

Maisons d’Accueil Spécialisées et Foyers d’Accueil Médicalisés

Les Maisons d’Accueil Spécialisées (MAS) sont des lieux d’accueil et de vie destinés à recevoir des personnes lourdement handicapées qui n’ont pu acquérir un minimum d’autonomie et requièrent donc le recours à une tierce personne de façon constante.

Leur état nécessite une surveillance médicale et des soins constants.

Les MAS accompagnent les résidents dans tous les actes de la vie quotidienne, elles assurent une surveillance médicale et des soins constants selon les moyens humains et techniques de l’établissement.

Elles favorisent le maintien des acquis des résidents et développent les potentiels existants.

Les Foyers d’Accueil Médicalisés (FAM) accueillent des personnes dont le handicap est lourd ou sévère. Ils sont destinés à recevoir des personnes handicapées physiques, mentales ou atteintes de troubles associés ayant besoin de l’assistance d’une tierce personne pour la plupart des actes essentiels de la vie courante ou d’un soutien ainsi qu’une surveillance médicale et des soins constants.

Ils accueillent des adultes gravement handicapés. Ces établissements proposent aux personnes accueillies un accompagnement médicale et une aide éducative pour favoriser le maintien ou l’acquisition d’une plus grande autonomie dans les actes de la vie courante.